Article 0

Couteau USM3 UTICA garde. [VENDU]

Couteau USM3 UTICA, fabrication Seconde Guerre mondiale. Fabriquant UTICA marquage sur la garde, manche en cuir. Grenade d’ordonnance frappée sur le pommeau. Ensemble dans son état d’origine, non nettoyé. Excellent état des rondelles en cuir. Léger jeu entre la dernière rondelle de cuir et la garde. Affutage d’origine, partie haute de la double lame réaffutée par le soldat. Lame dans sa longueur d’origine 170 mm.

Les articles proposés à la vente sur le site usmilitariacollection.com sont des articles originaux garantis d’époque, sauf mention contraire explicitement indiquée dans la description de l’article. Cette garantie d’authenticité est signifiée sur chaque facture, cette garantie d’authenticité est valable à vie.

Description

Le couteau USM3

Pourquoi la garde de certains USM3 est-elle pliée ?

COUTEAU USM3 UTICA garde

Plusieurs collectionneurs m’ont interrogé sur la raison pour laquelle la garde de certains USM3 est pliée ou tordue. L’une des raisons est la rétractation du cuir due à une exposition excessive à l’humidité. Le cuir exposé à la pluie ou plongé dans l’eau se rétracte en séchant. La résultante est un jeu entre la garde et la première rondelle en cuir en contact avec celle-ci. Pour remédier à ce problème, la garde était alors pliée par le soldat. L’armée américaine remédiera à ce défaut en fin de conflit en insérant deux intercalaires en bakélite noires aux extrémités des derniers USM3 produits.

La seconde raison est esthétique, certains soldats pliaient la garde pour que leur USM3 ressemble à une dague. Seule la partie plate de la garde était plie. Soit en direction du manche du couteau, soit vers la lame. Dans les deux cas ce pli ne gênait en rien le rangement du couteau dans sont étui. Cette modification de la garde se retrouve aussi bien en ETO que sur le théâtre du pacifique. Dans les cas extrêmes, pourrissement du cuir, les Marines utilisaient un lacet souvent en cuir en guise de substitut de rondelle(s). Si votre USM3 présente cette particularité, un conseil ne redressez pas sa garde, votre couteau perdrait de sa valeur historique.


Le couteau USM3 au combat.

Le M3 n’a pas reçu le succès escompté lors de sa délivrance aux unités de combat. Le couteau lui-même était globalement bien conçu et équilibré (certains parachutistes maîtrisaient l’art d’utiliser le M3 comme couteau de lancer), la lame du M3 possédait un excellent pouvoir de pénétration dans le cas d’une utilisation en tant que poignard, mais était moins efficace lorsqu’il qu’il s’agissait de frappes de taille (frappe avec le tranchant de la lame). Les rapports sur les défaillances des lames M3 en service ont augmenté lorsque les soldats ont commencé à utiliser leurs couteaux de combat pour des tâches ordinaires telles que l’ouverture des caisses de munitions et des boîtes de rations alimentaires, un rôle pour lequel le M3 n’avait pas été conçu.

Le couteau sera déclassé par l’armée américaine en juin 1944 après que la carabine M1 est été modifiée afin de permettre le montage d’une baïonnette courte. La production de M3 ne cessera qu’en août 1944, date à laquelle 2 590 247 couteaux de combat M3 aient été produits. Il a été recensé à ce jour 50 variantes dans la fabrication du M3. Le M3 sera remplacé par la baïonnette M4 qui reprendra la lame et le manche du couteau M3.


Les fabricants :

H. Boker and Sons. 31,300 ex.
Robeson Shuredge 36,575 ex.
Aerial Cutlery Mfg. 51,784 ex.
Pal Blade Co. 121,131 ex.
Kinfolks Ind. 135,548 ex.
W.R.Case & Sons 300,465 ex.
Camillus Cutlery Co. 402,909 ex.
Utica Cutlery Co. 656,520 ex.
Imperial Knife Co. 854,015 ex.
Total de la production 2,590,247 ex.

Lien vers les photos du site Archives Normandie mis en place par le conseil régional de Basse-Normandie et les Archives nationales des États-Unis et du Canada. Plus de 4 000 photos, prises en 1944.

Toute reproduction, même partielle, de l\\\'un des contenus du site usmilitariacollection.com est rigoureusement interdite.