Article 0

Casque M1, LCV nominatif et son liner (Landing Craft Vehicle). [VENDU]

Casque M1, nominatif et son liner. Casque peinture 2 tons avec nom du soldat peint sur l’avant partiellement masqué par la peinture. Chiffre 66 peint sur l’avant, ce chiffre pourrait correspondre au marquage utilisé par les pilotes de LCV ou le personnel affecté au débarquement des troupes. Chose peu courante bien que ce casque soit un pattes mobiles il est équipé de jugulaires OD3 (beiges) et d’une bouclerie moulée en alliage. Cela s’explique du fait qu’il fut produit en février 1944 soit 2 mois après l’arrêt de la production des casques pattes fixes. L’utilisation d’alliage ferreux pour les boucleries cessera en mai 1944. Numéro de lot d’acier 799A soit une production de février 1944, jugulaires cousues d’origine. Peinture 2 tons, granitage antireflets au “cork” (poudre de liège) présent à 99%.
Le casque est équipé de son liner Westinghouse modèle 1944, suspension en toile HBT coton Olive drab n°3 (beige) avec support de nuquière à extrémités crantées, contre-rivets triangulaires en laiton bronzé noir. Liner en bon état avec ses composants intérieurs, bandeau ou sweatband modèle 1944/1945, nuquière modèle 1944/1945. Composants de liner montés d’origine en bon état, cuir de sweatband parfaitement souple.
► Un très bel ensemble dans son état d’origine.

Casque M1, LCV nominatif et son liner

Les articles proposés à la vente sur le site usmilitariacollection.com sont des articles originaux garantis d’époque, sauf mention contraire explicitement indiquée dans la description de l’article. Cette garantie d’authenticité est signifiée sur chaque facture, cette garantie d’authenticité est valable à vie.

UGS : 0601 Catégories : , , Étiquettes : ,

Description

Casque M1, LCV nominatif et son liner (Landing Craft Vehicle).

Casque peinture 2 tons avec nom du soldat peint sur l’avant partiellement masqué par la peinture. Chiffre 66 peint sur l’avant, ce chiffre pourrait correspondre au marquage utilisé par les pilotes de LCV ou le personnel affecté au débarquement des troupes
Ce marquage permettait de diriger les manœuvres du personnel à petite distance. De voir rapidement si un membre d’équipage était manquant. Le numéro correspond à l’affectation du personnel, poste, barge, navire. Certains casques possèdent un préfixe supplémentaire, exemple A-66. Le A dans ce cas corresponds à la barge ou au navire, les autres chiffes au personnel de celui-ci. A l’inverse du personnel en mer qui disposait d’un casque peint de couleur bleue, le casque du personnel de débarquement conservait sa couleur de sortie d’usine. Il était parfois même camouflé pour le personnel opérant sur le théâtre du pacifique.

Casque M1, LCV nominatif et son liner
Photo issues du site : usmilitariaforum.com

Les Coast Guard,…

Casque M1, LCV nominatif et son liner
Carmine Giangrasso, maître de bord et son chien la mascotte Screech.

La majorité des pilotes de Landing Craft Vehicle étaient des Coast Guard car ils étaient aguerris à naviguer dans les pires conditions. Les Coast Guard ont joué un rôle essentiel sur tous les théâtres d’opérations, de l’Afrique du Nord aux îles du Pacifique. Les équipages des garde-côtes ont participé à l’invasion de l’Afrique du Nord, de l’Italie et au débarquement en Normandie. Dans le Pacifique, ils ont débarqué les Marines et les soldats dans les îles du Pacifique central et du sud-ouest.


Plus de 4 casques sur 10 produits furent des casques à pattes mobiles,…

Les deux principaux ouvrages dédiés au casque M1 publiés en 2007 en Europe ont pour sujet principal le casque à pattes fixes. De ce fait est née l’idée que ce casque fut le casque principalement utilisé au cours de la Seconde Guerre mondiale,… Si ce casque fut majoritairement utilisé en Normandie, il convient de ne pas oublier que le pattes mobiles fut lui aussi utilisé sur notre territoire.


Les chiffres,…

Sur une production totale de 22,000,000 casques fabriqués de 1941 à 1945, 42.67% furent des casques à pontets mobiles.
Moyenne calculée à partir des chiffres de production publiés par Schiffer Military History, The M-1 Helmet, Mark A. Reynosa,1996.
Encore plus surprenant : seulement 12.5% des casques produits seront utilisés en ETO. La raison ? Sur les 16 112 566 soldats américains qui ont servi de 1941 à 1945. Seulement 2 millions servirent en Europe.


Le casque M1, à pontets mobiles en ETO

Bien que manufacturés en novembre 1943, les casques à pontets mobiles ne seront pas utilisés lors du débarquement en Normandie. Ils arriveront en France dès le mois suivant, au milieu du mois de juillet 1944. Ces casques seront les casques de remplacement des casques à pontets fixes détériorés lors de la campagne de Normandie. Ils équiperont l’ensemble les troupes en provenance des États-Unis qui débarqueront en Europe à compter de l’automne 1944. L’utilisation des casques à pontets mobiles en ETO s’accentuera à partir de décembre 1944 comme l’attestent les photos de la Bataille des Ardennes. Ils équiperont de plus en plus d’unités américaines et ce jusqu’à l’invasion de l’Allemagne.

Casque M1 Mc Cord jonc avant, modèle 1943
Casque M-1 à pontets mobiles, Ardennes janvier 1945.

Lien vers les photos du site Archives Normandie mis en place par le conseil régional de Basse-Normandie et les Archives nationales des États-Unis et du Canada.

Toute reproduction, même partielle, de l\\\'un des contenus du site usmilitariacollection.com est rigoureusement interdite.