Article 0

Casque Pattes Fixes Navy nominatif ETO. Bouclerie modèle M1917A1. [VENDU]

Casque M1 premières fabrications avec pontets de jugulaires fixes en acier inoxydable. Jonc en acier inoxydable fermeture avant, jugulaires en coton de couleur Olive Drab nuance N°3 (kaki) cousues d’origine. Boucle modèle M1917A1 en laiton estampé avec barre en relief, crochet en “J” à extrémité arasée. Pontets solides et non tordus. Peinture couleur bleu nuit de l’US Navy ou du personnel affecté aux barges de débarquement. Ce casque fut produit par la société McCord Radiator Manufacturing, situé à Détroit dans le Michigan, numéro de lot d’acier : 218B, date de production juillet 1942.
Aucune bosse, très beau granitage, micro fissure sur l’avant du casque voir photo de détail. Très rare boucle modèle M1917A1, ces boucles ne furent utilisées qu’en tout début de guerre pour écouler le stock existant du casque modèle 1917.

Casque ayant appartenu au  soldat BURTON LESTER B. de GREENVILLE en Caroline du Sud, matricule 34388725. Le préfixe de son matricule correspond à une affectation dans le IV Army Corps qui participa à la Campagne d’Italie puis à l’invasion alliée dans le Sud de la France,… Casque dans son état d’origine n’ayant subi aucune restauration.

Les articles proposés à la vente sur le site usmilitariacollection.com sont des articles originaux garantis d’époque, sauf mention contraire explicitement indiquée dans la description de l’article. Cette garantie d’authenticité est signifiée sur chaque facture, cette garantie d’authenticité est valable à vie.

UGS : 0511 Catégories : , , Étiquettes : ,

Description

Casque Pattes Fixes Navy nominatif ETO.


Le casque M1 attaches fixes.

Le premier modèle de casque M-1, le casque à pattes fixes sera produit de juillet 1941 à novembre 1943. L’Ordnance Department choisira la compagnie McCord Radiator Manufacturing de Detroit Michigan pour produire la plus grande partie de ces casques. Ils seront fabriqués à partir d’une feuille d’acier Hadfield Manganese produite par les sociétés Carnegie-Illinois & Sharon Steel Corporations.
L’acier utilisé sera non magnétique. Ce casque modèle 1941 se caractérise par ses pontets fixes en acier inoxydable assemblés à la bombe par électro soudage. Le jonc du casque lui aussi en acier inoxydable permettra de recouvrir le bord coupant de cette bonde. La fermeture se fera à l’avant du casque. La seconde compagnie à laquelle l’Ordnance Department fera appel sera la Schlueter Manufacturing of St. Louis, Missouri. Schlueter ne produira que 8.9% des casque utilisés au cour de la Seconde Guerre mondiale.

Le Casque M1 attaches fixes, défauts et faiblesses,…

Les premieres productions montreront leur faiblesse au niveau des pontets qui aurons tendance à plier ou casser au niveau des soudures. Les premières fabrications de chez McCord Radiator présenterons un défaut de fissuration de la bonde à l’avant et à l’arrière du casque. Ce problème sera résolu en recuisant les feuilles d’acier afin de les assouplir. Un problème d’usure de la peinture au niveau du jonc aura tendance à faire se refléter la lumière. Nombre de soldats américains repeindront le jonc de leur casque. La bouclerie de jugulaire sera en laiton, en acier puis de nouveau en laiton, les matériaux utilisés le seront en fonction des ressources disponibles.

La bataille de Normandie,…

Casque US M1 McCord D-day
Soldats américains attendant à bord de leur navire à l’approche des côtes de Normandie,
le 6 juin 1944. Photo: Archives nationales américaines.

Le casque M-1 pattes fixes sera le casque utilisé lors de la bataille de Normandie. Les premiers casques à pontets mobiles n’arriveront sur le théâtre européen qu’au cours de l’automne 1944 en remplacement de l’équipement endommagé. Nombre de ces casques endommagés seront réparés et transformés en casques à pontets mobiles par l’armée américaine. Il est donc possible de rencontrer un casque à pontets mobiles avec un numéro de lot d’acier antérieur à 1943.

Lien vers les photos du site Archives Normandie mis en place par le conseil régional de Basse-Normandie et les Archives nationales des États-Unis et du Canada. Plus de 4 000 photos, prises en 1944.

Toute reproduction, même partielle, de l\\\'un des contenus du site usmilitariacollection.com est rigoureusement interdite.