Article 0

Bottes de saut parachutiste, Sky Master, excellent état, intouchées. [VENDU]

Vendu

Bottes de saut parachutiste Sky Master, fabrication Seconde Guerre Mondiale. 12 paires d’œillets, 3 coutures de renfort latérales, semelle cuir, patins de semelle en caoutchouc, talons biseautés. Étiquette Sky Master brodée sur la languette de la botte droite. Marquage de taille intérieur : 9 1/2, ce qui équivaut à une taille 42 européenne.
Bottes de saut dans leur état d’origine, jamais nettoyées. Laçage d’origine. Cuir parfaitement souple, semelle en excellent état.

Les articles proposés à la vente sur le site usmilitariacollection.com sont des articles originaux garantis d’époque, sauf mention contraire explicitement indiquée dans la description de l’article. Cette garantie d’authenticité est signifiée sur chaque facture, cette garantie d’authenticité est valable à vie.

UGS : 0816-1-1-1 Catégories : , , , Étiquettes : ,

Description

Bottes de saut Sky Master.

Bottes de saut Sky Master, fabrication Seconde Guerre Mondiale, 12 paires d’œillets, 3 coutures de renfort latérales, semelle cuir, patins de semelle en caoutchouc, talons biseautés, étiquette Sky Master brodée sur la languette de la botte droite, marquage de taille sur les semelles des bottes,…

Bottes de saut parachutiste, airborne, corcoran


Les bottes de saut parachutiste américaines.

1940, les premiers essais.

La conception de bottes de saut pour l’armée US commença par une étude des caractéristiques d’utilisation d’autres bottes existantes. (y compris celles des parachutistes allemands). Le Corps des Marines qui possédait des unités parachutistes, avait manifesté lui aussi le besoin de chaussures spéciales. Ceci afin d’éviter les fractures lors des sauts. 30% des parachutistes souffraient de blessures aux membres inférieurs. En octobre 1940, deux concepts de bottes verront le jour. Le premier se basait sur une botte munie de sangles ou boucles au niveau de la cheville. Le second sur une chaussure renforcée. Les deux échoueront lors des tests, renforts insuffisants, mauvaise protection de la cheville. L’expérimentation par le 501st Parachute Infantry Regiment  du matériel spécifique aux troupes aéroportées, se poursuivra à Fort Benning jusqu’au premier juillet 1941.


1942, la standardisation.

Le 3 août 1942 les bottes seront standardisées (spécification BQD No 58D August, 3, 1942). La botte est en cuir de couleur roussâtre. Elle est montante afin de maintenir la cheville. Elle comporte de 11 à 13 œillets de laçage en fonction de la pointure. Plusieurs parties sont renforcées : la tige, le talon, la pointe dont le cuir est doublé. Les cotés ou “cou-de-pied” qui comportent des bandes de maintien intérieures. Le talon et la semelle sont en caoutchouc antidérapant avec un bord d’attaque du talon incliné afin d’éviter l’accrochage au rebord de la porte de l’avion. Le talon est creux pour un meilleur amorti. Le caoutchouc de la semelle ne rejoint pas le talon afin de ne pas rigidifier la chaussure. Les clous qui maintiennent la semelle et le talon sont en métal non conducteur. Les bottes seront disponibles en plusieurs pointures et largeurs. Au total 119 tailles différentes.


BON A SAVOIR.

Les parachutistes attacheront beaucoup de soin à leur bottes qui seront portées même lors des permissions, l’une des pratiques courante était de “glacer” certaines parties de la botte (pointe et talon) pour les cérémonies.


LES PRINCIPAUX FOURNISSEURS

Souvent appelées “Corcorans” du fait que la Corcoran Shoe Company, fut la première à produire des bottes de saut. Les bottes de saut furent fabriquées par de nombreuses sociétés.
Les principales entreprises qui produiront des bottes de saut sous contrat gouvernemental seront (classement par ordre de rareté) : “Sky Trooper” par la firme Red Wing shoes, Sky Master, Pair a Trooper, America’s Blue Band, International Shoe Company, Herman Shoes Boots, Corcoran. Certaines bottes produites par de petites manufactures ne porteront aucune étiquette, mais un tampon mentionnant l’année de fabrication et un numéro du contrat.


 Lien vers les photos du site Archives Normandie mis en place par le conseil régional de Basse-Normandie et les Archives nationales des États-Unis et du Canada. Plus de 4 000 photos, prises en 1944.

Toute reproduction, même partielle, de l\\\'un des contenus du site usmilitariacollection.com est rigoureusement interdite.