Article 0

Peinture détectrice de gaz vésicant, M5. Boite neuve de stock. [VENDU]

Peinture détectrice de gaz vésicant, M5, origine Seconde Guerre mondiale. Pot de peinture neuf de stock en excellent état. Peinture présente, pot jamais ouvert ou utilisé. Cette peinture sera employée sur les véhicules, sur une partie visible à partir du poste de conduite. Sur les casques et liner. Parfois, elle sera employée comme peinture de camouflage sur les casques parachutistes en ETO,..
Marquages :  PAINT, LIQUID VESSICANT DETECTOR M5, TYPE 2
The Hilton-Davis Chemical Co., Cincinnati, Ohio
Dimensions : 5 x 7 cm. Contenance 4-oz (118 ml).

Les articles proposés à la vente sur le site usmilitariacollection.com sont des articles originaux garantis d’époque, sauf mention contraire explicitement indiquée dans la description de l’article. Cette garantie d’authenticité est signifiée sur chaque facture, cette garantie d’authenticité est valable à vie.

Description

Peinture détectrice de gaz vésicant, M5.

Peinture détectrice de gaz vésicant, M5


Histoire de la peinture détectrice de gaz vésicant, M5.

Au début de l’année 1941, le Chemical Warfare Service étudie une peinture détectrice de gaz permettant de détecter les gaz vésicants. Gaz ayant la propriété d’irriter gravement la peau, les yeux et les voies respiratoires de manière irréversible. Pour cela, il s’inspirera de la peinture de détection britannique développée au cours de la Première Guerre mondiale. Cette peinture utilisait un colorant bleu désigné B-1.
Le colorant B-1 virait au rouge lorsque celui-ci était en contact avec un agent de type sulfure d’éthyle dichloré ou Yperite (gaz moutarde). Du fait de la pénurie de certains composants depuis l’entrée en guerre des États-Unis, la formule sera modifiée. La formule définitive sera mise au point et normalisée en 1942. Elle portera la dénomination : PAINT, LIQUID, VESICANT DETECTOR, M5.


En pratique,…

La peinture était de couleur Olive Drab No.3. Sa durée de séchage était de cinq heures. En cas de détection d’un gaz vésicant, la couleur virait au rouge. La durée de son efficacité était d’un mois. Passé ce délai, la couleur virait au jaune indiquant son inefficacité de détection.
Cette peinture sera employée sur les véhicules, sur une partie visible à partir du poste de conduite. Sur les casques et liners.

Peinture détectrice de gaz vésicant, M5

Parfois, elle sera employée comme peinture de camouflage sur les casques parachutistes en ETO. Casques d’infanterie utilisés dans le Pacifique. Plus de 7,8 millions de boîtes de peinture M5 furent produites au cours de la Seconde Guerre mondiale.
L’armée américaine constatera après guerre que la peinture réagissait également aux agents neurotoxiques. Elle restera en service jusqu’en 1956.


Lien vers les photos du site Archives Normandie mis en place par le conseil régional de Basse-Normandie et les Archives nationales des États-Unis et du Canada. Plus de 4 000 photos, prises en 1944.

Toute reproduction, même partielle, de l\\\'un des contenus du site usmilitariacollection.com est rigoureusement interdite.