Article 0

Casque MkII Canadien, état de conservation exceptionnel. [VENDU]

Casque MkII de fabrication Canadienne daté 1939/1941. Coque en acier non magnétique sertie d’un jonc en acier inoxydable. Peinture d’origine 1 couche sortie d’usine, teinte Olive Drab (vert kaki). Support de coiffe en fibre cartonnée, marquages : V.M.C. Viceroy Manufacturing Compagny à Toronto-Ontario, Canada, Taille 7 3/4 (grande taille), date 1941, tampon C et “broad arrow” sur tapon amortisseur de fond de coiffe. Tampons amortisseurs en caoutchouc au nombre de 8 (tous présents). Bonde marquages N° de lot d’acier 595, marquage des pontets de jugulaires : MkII 1939 . Vis modèle MKII avec entretoise carton d’usine. Jugulaire à ressorts non magnétiques, ressorts fonctionnels.


Poche de Falaise photo Archives Nationales du Canada.

Les casques MkII seront utilisés par la 2e Division d’infanterie canadienne (bataille de Caen) et 4e Division d’infanterie canadienne (bataille de la Poche de Falaise),…
Un modèle typique de casque des troupes canadiennes ayant combattu lors de la bataille de Normandie.
Un casque dans un état de conservation exceptionnel, rare, avec sa peinture 1 couche sortie d’usine !

Les articles proposés à la vente sur le site usmilitariacollection.com sont des articles originaux garantis d’époque, sauf mention contraire explicitement indiquée dans la description de l’article. Cette garantie d’authenticité est signifiée sur chaque facture, cette garantie d’authenticité est valable à vie.

Description

Le casque MkII

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les troupes du Commonwealth portèrent plusieurs modèles de casques, y compris, pendant une courte période, d’anciens stocks du casque MarkI produits au cours de la Première Guerre mondiale, néanmoins ce sera le casque markII qui sera le plus utilisé au cours Seconde Guerre mondiale par les troupes du Commonwealth.
Celui-ci comportait une coque en acier au manganèse non magnétique sertie d’un jonc en acier inoxydable, il était pourvu d’une jugulaire à ressorts ajustable. Le casque MkII Canadien utilisait une armature intérieure en carton et des tampons amortisseurs en caoutchouc au nombre de huit, la coiffe intérieure du casque était en toile caoutchoutée. Le réglage de profondeur du casque s’effectuait à l’aide d’un cordon fixé à la toile caoutchoutée. Le casque MkII sera fabriqué de 1940 à 1944.

Les filets de camouflages

L’utilisation de filets de camouflage sur le casque MkI modifié et MkII se généralisa à partir de l’invasion de l’Italie. Le but était d’adoucir le profil du casque et de réduire la réflexion de la lumière sur celui-ci. Jusque 1944, les filets furent utilisés sans camouflage additionnel, mais pour le débarquement les casques furent recouverts de bandes de ruban en tissus de couleur brun foncé et vert. Les bandes de toile de jute furent rarement employées pour le camouflage des casques MkII. Les filets utilisés seront à la fois britanniques et canadiens. Les filets de production canadienne sont au nombre de trois :
Le filet bicolore mailles moyennes de 10×10 mmm, le filet bicolore mailles épaisses 10×10 mmm et enfin le filet brun mailles 20×20 mm produit à la fois par le Canada et la Grande Bretagne.

Le casque canadien dans la bataille de Normandie.

Troupes canadiennes debarquement Juno beach
Troupes canadiennes avant débarquement Juno Beach.

Lors du débarquement en Normandie, le casque MkII et le casque MkIII, surnomé “Turtle helmet” seront tous deux utilisés.
Le MkI, MkII sera utilisé par la 2e Division d’infanterie canadienne (bataille de Caen) et 4e Division d’infanterie canadienne (bataille de la Poche de Falaise), tout comme les 1re et 5e Divisions qui utilisèrent les mêmes casques en Italie.

Le MKIII sera utilisé par la 3e Division d’infanterie canadienne (batailles de falaises et de Caen). En 1945, le casque MkIII sera utilisé par la majorité des divisions canadiennes.

 

 

 

Toute reproduction, même partielle, de l\\\'un des contenus du site usmilitariacollection.com est rigoureusement interdite.